logoLongQuestions spirituelles

Questions spirituelles

Porteuses et porteurs de Dieu

Pour bien saisir le sens de la fête de Noël, Ignace de Loyola, dans les Exercices spirituels, nous invite à chercher à comprendre ce qui a motivé l’incarnation de Dieu… Il nous invite à contempler les trois Personnes divines, qui à la vue de l’humanité enchaînée dans ses divers esclavages, lesquels engendrent souffrances et injustices de génération en génération, ont été prises d’une telle compassion d’amour « qu’Elles décidèrent que la seconde personne se ferait humaine pour nous sauver » (Exercices spirituels, no 102).

Puis voilà qu’un jour dans la petite ville de Nazareth, Dieu se manifesta à une toute jeune fille du nom de Marie pour lui proposer ce projet d’Incarnation. Marie dit « oui ». Marie engage tout son être et tout son avenir dans ce projet de porter Dieu en elle pour l’offrir au monde : « Je suis la servante du Seigneur, dit-elle, qu’il m’advienne selon ta Parole » (Lc 1,38). Le « Oui » de Marie symbolise la collaboration humaine, donc la mienne, dans ce projet qu’a Dieu de sauver l’humanité, en prenant corps dans la condition humaine.

Aussi, ce regard de compassion qu’a la Trinité sur le monde, face à la misère humaine, doit venir m’atteindre, moi personnellement, dans mon humanité souffrante, blessée et blessante. Car je fais partie de cette foule immense et diverse, sur laquelle le regard de la Trinité s’est posé jusqu’à l’émouvoir et éveiller son désir de nous envoyer son fils unique, afin de nous ouvrir à la Vie divine, et de nous donner l’Esprit Saint.

Et bien que l’appel que Dieu nous adresse, encore aujourd’hui, ne soit pas de l’ordre d’une maternité physique, comme ce fut le cas pour Marie, notre collaboration n’en est pas moins essentielle pour que son projet de salut advienne. Car Dieu a besoin, pour nous sauver, pour nous libérer de ce qui nous empêche de vivre pleinement et d’aimer comme Lui nous aime, que nous acceptions de vivre une maternité spirituelle…

Aussi, c’est à nous aujourd’hui, comme chrétien et chrétienne, de permettre à la Vie divine de naître en nous, de prendre corps par nous, du lieu de notre désir profond de vivre et d’aimer, afin de permettre au Christ de parachever son œuvre de Salut. Donc, comme être humain, nous avons à être porteur, porteuse de Dieu, de son Esprit Saint au cœur du monde…

Or Noël peut être perçu comme un rappel que Dieu a encore besoin de notre « oui » personnel pour continuer à s’incarner, afin de poursuivre son projet de Salut : en nous d’abord, pour libérer notre capacité d’aimer à l’image de Dieu, et par nous ensuite, afin que se répande son Royaume sur la terre. Un royaume où l’Amour Vrai règne et favorise la vie, la justice, la vérité, la miséricorde, la solidarité, la paix, la joie, etc… C’est ainsi que nous pouvons faire un parallèle entre l’expérience de Marie, mère de Dieu en Jésus, et notre vocation chrétienne.

Chantal St-Pierre
Centre de spiritualité Manrèse

 



Partager sur Facebook

 

 

 

 

 

Marche

photo © Depositphoto

Questions spirituelles

Rencontrer l'autre: une expérience spirituelle
Guy St-Michel

Porteuses et porteurs de Dieu

Le discours du pape François à Assise

Hommage à Jacques Grand'Maison

Le travail, un boulot ou une vocation?
Marie Edith Roy

Reprendre son SOUFFLE
Danielle Dugas

Transmettre quoi?
Dominique Boisvert

Jeûner… pour se mettre en appétit!
Véronique Lang

J’étais un étranger et vous m’avez accueilli. Mt 25,35
Pierre Blanchard

De la place pour patiner
Jean-Guy Hamelin

Pâques, fête de l'espérance vivante
Pierre Morissette

Le troisième jour…
Gérard Laverdure

Découvrir le Cantique des cantiques
Sébastien Doane

Le signe de contradiction
Jonathan Guilbault

La famille, « terre d’enracinement »
et « rampe de lancement »…

Mgr Yvon Joseph Moreau

Faire l’expérience de la nature
Sébastien Doane

La mystique de l'autre
Mgr Yvon Joseph Moreau

Le Temps pascal, une invitation à célébrer et à vivre Pâques au quotidien !
Suzanne Desrochers

Et puis après?
Jean-Guy Hamelin

Ne pas sacrifier notre souplesse spirituelle
Jonathan Guilbault

Vivre ensemble, tout un défi!
Élisabeth Garant

Un antidote contre la tristesse
par Pierre Charland

Une posture d'itinérance
par Suzanne Desrochers


 

(Version imprimable)
Office de catéchèse du Québec
2715, chemin de la Côte-Sainte-Catherine,
Montréal (Qc) H3T 1B6
Téléphone 514-735-5751
Télécopieur 514-735-8334

www.officedecatechese.qc.ca