logoLong Coucher soleil

Jour de la Terre; Pâques; Carême; Saint-Valentin; Avent / Noël; Action de grâce; Fête du travail; La rentrée;
Cette section sera bonifiée Au rythme des saisons

Pâques

« Après le sabbat, dimanche au lever du jour, Marie de Magdala et l'autre Marie vinrent voir le tombeau. Soudain, il y eut un fort tremblement de terre ; un ange du Seigneur descendit du ciel, vint rouler la grosse pierre et s'assit dessus. Il avait l'aspect d'un éclair et ses vêtements étaient blancs comme la neige. »

Matthieu 28, 1-3

Pâques ou la puissance de la fragilité

Pâques, comme tant d’oeuvres sacrées, mythiques, artistiques, littéraires et poétiques, anime le désir si urgent de vivre, incarne la vie comme don et bonté, l’existence comme combat et création. Il n’invite pas à se tourner vers Dieu en se détournant du monde. Au contraire, il invite à s’ouvrir au souffle de vie qui a animé Jésus et à assumer, comme lui — avec lui, pour les chrétiens et chrétiennes —, la responsabilité qui incombe à tous de faire de ce monde une maison commune, sans dominants ni dominés. Lire le texte de Jean-Claude Ravet, Le Devoir

chronique d'archéologieLe tombeau de Jésus

La pierre du Saint-Sépulcre dévoilée pour la première fois depuis des siècles. Rénovation de l'édifice qui abrite le rocher original du sépulcre du Christ à Jérusalem. Lire l'article

Chronique d'archéologie, Guy Couturier
Série de 8 articles • site InterBible
Le Saint-Sépulcre ou le tombeau de Jésus
Cliquez pour la suite à la fin de chaque article.

Tombeau

Une grande fête

L'origine du mot Pâques vient de l'hébreu pessah et signifie « passage ». Pour les chrétiens, Pâques est laplus grande fête de l'année. Elle est au coeur de la foi chrétienne, parce qu'ell nous place devant le mystère de la vie plus forte que la mort. Elle rappelle en effet la résurrection du Christ d'entre les morts.

Pour alller plus loin : Au rythme de de la vie familiale pages 37 à 44.

 

Un beau matin, courir et croire

Daniel Cadrin, o.p.

De grand matin, des gens courent autour d'un tombeau vide. Ces courses mènent à des réactions différentes. Marie-Madeleine aboutit à un constat d'ignorance et de surprise : nous ne savons pas. Pierre ne voit qu’un tombeau vide et des objets sans signification : il ne comprend pas. L’autre disciple voit autrement ces mêmes réalités : ces signes le mettent en marche sur la route de la foi; il commence à croire, lui qui justement courait plus vite. Ces gens s’agitent autour d’un tombeau vide où ne se trouvent que des bandelettes posées et un linge roulé : peu de choses, des signes qui donnent à penser et à croire, signes à la fois d'une absence et d'un ordre nouveau, indices d'une rupture dans l'ordre habituel du monde. Lire la suite

Méditation de Pâques 

Jean Porret

Le mystère unique de la vie et de son éternité suggérée avec la nature a sa pleine dimension en version cosmique à l’aube du matin de Pâques. Nos premiers témoins ne le croient pas, même si la vie que Dieu donne est toute là. Ainsi le récit de la résurrection est à écouter, attendre et voir, même applaudir dans les temps durs. Lire le texte

L'oeuf de Pâques, symbole de vie

Si la fête de Pâques a un sens religieux pour les catholiques et les juifs, Pâques est aussi une fête païenne qui célèbre le printemps et le renouveau. Cette tradition d’offrir des œufs décorés, teints ou travaillés, existe depuis la nuit des temps. Lire la suite

Cet indicible troisième jour...

Lorraine Caza

Oui, il y eut l'effroyable vendredi du Golgotha, il y eut le mystérieux sabbat, puis vint le troisième jour, ce premier jour d'une nouvelle semaine. Laissons le 4e évangéliste nous partager le regard qu'il a porté sur l'expérience de Marie de Magdala, de Pierre et de l'autre disciple, en ce troisième jour. Lire la suite

La tradition d'offrir des œufs remonte à l'Antiquité

Déjà, les Égyptiens et les Romains offraient des œufs peints au printemps car ils étaient le symbole de la vie et de la renaissance.
L'Église ayant instauré au IVesiècle l'interdiction de manger des œufs pendant le Carême et les poules continuant à pondre, les œufs pondus depuis le début du Carême – n'ayant pas été mangés – étaient alors décorés et offerts. De nos jours, le jeûne n'est plus observé aussi strictement mais la tradition d'offrir des œufs, y compris en chocolat, est restée.

Réf : Wikipedia.org

L'oeuf de Pâques

Symbole de l'éclosion d'une vie nouvelle et de la fertilité

Oeuf de PâquesSi vous voulez vivre cette tradition et décorer des oeufs, voici des idées.

 

Office de catéchèse du Québec
2715, chemin de la Côte-Sainte-Catherine,
Montréal (Qc) H3T 1B6
Téléphone 514-735-5751
Télécopieur 514-735-8334

www.officedecatechese.qc.ca