Menu

Unité 9 et les paraboles de Jésus

31 mars 2019
4e dimanche du Carême (C)
Luc 15,1-3.11-32

Père / fils

(visuel ©Depositphotos)

L’évolution des personnages est capitale pour qu’une histoire soit intéressante. J’aime beaucoup la série Unité 9 dans laquelle les personnages se transforment complètement de saison en saison. Les détenues qui étaient sympathiques, comme Marie Lamontagne, évoluent et passent par des temps de violence. À l’inverse, Jeanne était agressive avant de vivre une forme de rédemption.

La parabole du fils prodigue propose des personnages qui vivent aussi des transformations radicales. Le fils le plus jeune prend son héritage et quitte la maison familiale. Il dilapide son argent dans une vie de débauche et finit par vivre une vie d’indigence. Il reconnaît son erreur et prépare sa demande de pardon. Pourtant, la scène du retour bouleverse ce qu’il avait prévu. Il n’a même pas la possibilité d’exprimer sa contrition jusqu’au bout que son père annonce la fête et parle de lui comme un fils. Lui qui était le familier des porcs se voit drapé de beaux habits et de bijoux.  Le père de la parabole vit donc une transformation : d’une situation de la perte de son fils qu’il croyait mort, il passe à celle de l’accueil et de la joie.

Le fils aîné n’apparaît que vers la fin du récit. Il semble travaillant et fidèle, mais la réaction du père le met dans une profonde colère. Il s’exclut lui-même de la maison en fête. Le père sort pour l’écouter et pour expliquer les raisons de cette fête. Or, le récit ne redonne pas la parole au fils aîné. Il s’arrête sans que l’on sache s’il sera lui aussi capable d’un retournement pour passer de la colère à la joie, de l’extérieur à l’intérieur de la maison du père.

Naturellement, lorsque nous lisons un récit ou lorsque nous regardons une série télévisée, nous nous identifions à un personnage. Inconsciemment, ses succès et ses échecs deviennent les nôtres. Il en va de même lorsque nous lisons un extrait de l’Évangile. Est-ce que vous vous identifiez au fils cadet, au fils aîné ou au père? Lire cette parabole peut nous aider à évoluer pour, comme le fils cadet, accepter d’être pardonnés, comme le fils aîné, suspendre nos jugements négatifs, ou, comme le père, accueillir dans la joie les personnes marginalisées.

Heureusement, tout comme les personnages d’Unité 9 ou ceux des évangiles, nous pouvons aussi changer, évoluer, nous transformer et même vivre une conversion, un renversement.

Sébastien Doane
Professeur en études bibliques, Université Laval (Québec)

Échos de la Parole (2017-2019)
Année CAnnée B Année A 
Extraits des textes

Billet d’évangile (2016-2017)
Auvidec Média
Année CAnnée A

Échos de la Parole (2013-2016)
Daniel Cadrin
Année A • Année B • Année C

 

 

Office de catéchèse du Québec

Organisme mandaté par l’Assemblée des évêques catholiques du Québec, l’Office de catéchèse du Québec est une référence et offre des ressources en formation à la vie chrétienne.

Tous droits réservés

Coordonnées

2715, ch. de la Côte-Sainte-Catherine
Montréal (Québec) H3T 1B6
Téléphone 514-735-5751
Télécopieur 514-735-8334
Courriel : ocq@officedecatechese.qc.ca
www.officedecatechese.qc.ca

Inscrivez-vous

Notre liste denvoi vous informe des nouvelles publications et du développement de notre site web.

Inscription